Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 07 Juin 2019
20 h 00

Emplacement
Le Palace

Catégories


DIDIER SUPER

La dérision comme arme de destruction massive

Vendredi 7 juin à 20h, la Maison Culturelle d’Ath accueillera, en guise de clôture de saison, l’impertinent et décalé Didier Super. Âmes sensibles s’abstenir…

« Bonjour, toi ! Mais qu’est-ce que t’es moche ! » Voilà comment démarre son spectacle. Didier Super, c’est du politiquement et totalement incorrect. Pour en profiter pleinement, il est conseillé aux spectateurs de venir munis d’un second degré en béton armé pour faire face à un humour acide, grinçant, provocant… mais surtout complètement choquant.

De l’outrage à outrance

Didier Super ne dénonce pas, il force le trait pour mieux le rendre affreux. Durant plus d’une heure, il invective tout le monde, y compris, comme à son habitude, les spectateurs ou le technicien lumière. Didier Super dénonce tout ! Au programme : de la provocation sans limites par le racisme débridé, la xénophobie décomplexée, la violence verbale et la mauvaise foi de ce fou du roi, bouffon des temps modernes. Aussi décapant que du White Spirit, il s’amuse à choquer avec ses thèmes de prédilection : chômage, racisme, pédophilie, Tiers-Monde… avec cette fois une cible particulière, les femmes à qui il reproche de faire le lit du capitalisme en choisissant de coucher avec des hommes riches plutôt que des pauvres.

Trashédie-comique

Dans « Ta vie sera plus moche que la mienne », Didier Super campe une quinzaine de personnages, accompagné par ce qui lui reste de sa guitare. Il raconte l’histoire de Ludovic, un jeune chômeur en galère, sur qui une bonne fée se penchera un jour. Aussitôt fait, il reçoit un mail d’une dame africaine mourante qui lui propose 700 000 milliards de dollars US. C’est le début d’une odyssée théâtrale loufoque où Ludovic bouffe du Mac Do, fait des cauchemars, croise des Punks à chien, des Femen et voyage en « Israelo-Palestine » où il réconcilie les Juifs et les Arabes.
Un spectacle féroce, transgressif, incisif, méchant, méprisant et glauque. Pour rigoler, faut tout lâcher !

Pour le 7 juin, une préparation physique de l’esprit digne des plus grands sportifs est donc requise. Booster son second degré, armer ses zygomatiques, assouplir son sens critique, entrainer son humour au tout terrain…

De et avec Didier Super – Mise en scène Juliette Marre et Christophe Correa